Présentation de l'OEDC

À propos

« Pour un partage des savoirs par la voie
de la pratique et de la recherche »

Dans le but de contribuer au rapprochement de la théorie et de la pratique en favorisant le maillage entre praticiens et chercheurs.

Regroupant une cinquantaine d’acteurs au développement des communautés en provenance de divers secteurs de chacune des MRC de l’Estrie : établissements de santé, milieu communautaire, entreprises d’économie sociale, coopératives, municipalités, ministères, milieu universitaire, etc.

L’Observatoire estrien du développement des communautés est né d’une mobilisation de partenaires désirant s’outiller pour améliorer la qualité de vie de leur communauté.

L’objectif général est de faciliter et de favoriser la mobilisation des individus, des groupes et des milieux pour améliorer la qualité de vie des populations résidant dans les différents territoires de l’Estrie.

Par trois objectifs spécifiques et interdépendants;

  • Contribuer aux activités de recherche et d’évaluation dans le développement des communautés (DC);
  • Stimuler l’essor de pratiques partagées en DC;
  • Outiller les acteurs intervenant en DC sur le terrain.

Existant par la volonté de près de 150 personnes présentes au colloque régional « Partenaires dans l’action !» (en 2004), l’organisme est une initiative du milieu et a réussi à pénétrer les divers secteurs  et à devenir véritablement multisectoriels.

Qu’est-ce que le développement des communautés (DC)?

L’OEDC porte en ses valeurs une partie de la définition;

  • Préserver les territoires d’appartenance
  • Croiser les savoirs (issus de la recherche et de la pratique)
  • Permettre l’appropriation du développement par les communautés
  • Utiliser les ressources locales
  • S’ouvrir sur le monde
  • Assurer le bien commun

Celles-ci rejoint la définition de l’Institut national de la santé publique du Québec (INSPQ) selon laquelle le DC est un « processus de coopération volontaire, d’entraide et de construction de liens sociaux entre les résidents et les institutions d’un milieu local, visant l’amélioration des conditions de vie sur les plans physique, social et économique ».

Cela réfère à un territoire et un processus de renforcement de capacités des communautés où tout est question de recherche d’équilibre entre l’économie, l’écologie et le social pour s’intégrer dans une vision large du développement durable.